Les références institutionnelles

Extraits du socle commun de connaissances, de compétences et de culture

Domaine 1 - Les langages pour penser et communiquer

Comprendre, s’exprimer en utilisant la langue française à l’oral et à l’écrit

Au cycle 2, l’apprentissage de la langue française s’exerce à l’oral, en lecture et en écriture. L’acquisition d’une aisance à l’oral, l’accès à la langue écrite en réception et en production s’accompagnent de l’étude du fonctionnement de la langue et permettent de produire des énoncés oraux maitrisés, des écrits simples, organisés, ponctués, de plus en plus complexes et de commencer à exercer une vigilance orthographique.
Tous les enseignements concourent à la maitrise de la langue. Toutefois, « Questionner le monde », les arts plastiques comme l’éducation musicale, en proposant de s’intéresser à des phénomènes naturels, des formes et des représentations variées, fournissent l’occasion de les décrire, de les comparer, et de commencer à manipuler, à l’oral comme à l’écrit, des formes d’expression et un lexique spécifiques.

Domaine 3 - La formation de la personne et du citoyen

Tous les enseignements concourent à développer le sens de l’engagement et de l’initiative, principalement dans la mise en œuvre de projets individuels et collectifs, avec ses pairs ou avec d’autres partenaires.

Extraits programmes du cycle 2

Étude de la langue

Les élèves apprennent progressivement à pratiquer des observations, à entrer dans des réflexions organisées sur le fonctionnement de la langue pour commencer à acquérir les notions fondamentales d’un enseignement qui se poursuit jusqu’à la fin du collège.
Les objectifs essentiels de l’étude de la langue durant le cycle 2 sont liés à la lecture et à l’écriture. Les connaissances acquises permettent de traiter des problèmes de compréhension et des problèmes orthographiques. Les textes à lire et les projets d’écriture peuvent servir de supports à des rappels d’acquis ou à l’observation de faits de langue (orthographiques, lexicaux, morphosyntaxiques, syntaxiques) non encore travaillés. Dans tous les enseignements, les professeurs accueillent avec intérêt les remarques révélant une vigilance relative aux mots ou à d’autres formes linguistiques.
Les élèves sont conduits à centrer leur attention sur la forme de l’énoncé lui-même, à relativiser certains aspects sémantiques pour privilégier un regard sur la formation des mots (la morphologie) et sur les relations entre les mots (la syntaxe).

Attendus de fin de cycle 2 :

Utiliser ses connaissances sur la langue pour mieux s’exprimer à l’oral, pour mieux comprendre des mots et des textes, pour améliorer des textes écrits.
Participer avec pertinence à un échange (questionner, répondre à une interpellation, exprimer un accord ou un désaccord, apporter un complément…).

Compétences cycle 2
Comprendre le fonctionnement de la langue
Identifier des relations entre les mots, entre les mots et leur contexte d’utilisation ; s’en servir pour mieux comprendre.
Etendre ses connaissances lexicales, mémoriser et réutiliser des mots nouvellement appris.

Connaissances et compétences associées

Maitriser les relations entre l’oral et l’écrit (lien avec la lecture).

Mémoriser et se remémorer l’orthographe de mots fréquents et de mots irréguliers dont le sens est connu (lien avec l’écriture).

Identifier des relations entre les mots, entre les mots et leur contexte d’utilisation ; s’en servir pour mieux comprendre (lien avec la lecture et l’écriture).
- Familles de mots et dérivation (préfixe, suffixe).
- Catégorisation et relations entre termes génériques et termes spécifiques.
- Synonymie ; antonymie (contraires) pour adjectifs et verbes.
- Polysémie ; relation avec les contextes d’emploi.
- Sens propre ; sens figure.
- Registres familier, courant, soutenu (lien avec enseignement moral et civique).

Ces notions ne sont pas enseignées en tant que telles ; elles constituent les références qui servent à repérer des formes de relation entre les mots auxquelles les élèves sont initiés parce qu’ils ont à les mobiliser pour mieux comprendre, mieux parler, mieux écrire.

Étendre ses connaissances lexicales, mémoriser et réutiliser des mots nouvellement appris (lien avec l’expression orale et écrite).

Définition d’un mot ; compréhension d’un article de dictionnaire.

Mobilisation de mots « nouveaux » en situation d’écriture avec appui éventuel sur des outils.

Repères de progressivité cycle 2

Le travail sur le lexique continue, d’une part pour étendre le vocabulaire compris et utilisé et, d’autre part, pour structurer les relations entre les mots. Les phénomènes linguistiques explorés (dérivation, polysémie, synonymie…) sont abordés à cette fin, et non pas étudiés pour eux-mêmes ; leur dénomination n’est pas requise des élèves.

Extraits programmes du cycle 3

Étude de la langue

Apres le cycle 2 qui a permis une première structuration des connaissances sur la langue, le cycle 3 marque une entrée dans une étude de la langue explicite, réflexive, qui est mise au service des activités de compréhension de textes et d’écriture.

Le lexique est pris explicitement comme objet d’observation et d’analyse dans des moments spécifiquement dédiés à son étude, et il fait aussi l’objet d’un travail en contexte, à l’occasion des différentes activités langagières et dans les différents enseignements. Son étude est également reliée à celle de l’orthographe lexicale et à celle de la syntaxe, en particulier pour l’étude des constructions verbales.

Attendus de fin de cycle 3

Raisonner pour analyser le sens des mots en contexte et en prenant appui sur la morphologie.
Réaliser une courte présentation orale en prenant appui sur des notes ou sur diaporama ou autre outil numérique.
Interagir de façon constructive avec d’autres élèves dans un groupe pour confronter des réactions ou des points de vue.

Compétences cycle 3

Comprendre le fonctionnement de la langue
Maitriser les relations entre l’oral et l’écrit.
Acquérir la structure, le sens et l’orthographe des mots.
Maitriser la forme des mots en lien avec la syntaxe.
Observer le fonctionnement du verbe et l’orthographier.

Connaissances et compétences associées

Maitriser les relations entre l’oral et l’écrit

Acquérir la structure, le sens et l’orthographe des mots
- Observations morphologiques : dérivation et composition, explications sur la graphie des mots, établissement de séries de mots (en lien avec la lecture et l’écriture).
- Mise en réseau de mots (groupements par champ lexical).
- Analyse du sens des mots : polysémie et synonymie, catégorisations (termes génériques/spécifiques).
- Découverte des bases latines et grecques, dérivation et composition à partir d’éléments latins ou grecs, repérage des mots appartenant au vocabulaire savant, construction de séries lexicales.

Maitriser la forme des mots en lien avec la syntaxe

Observer le fonctionnement du verbe et l’orthographier

Participer à des échanges dans des situations de communication diversifiées

Repères de progressivité cycle 3

Chaque fois que nécessaire et plus particulièrement dans les séances consacrées au lexique, les élèves observent, manipulent des formes, classent des mots, formulent des définitions, organisent leurs savoirs lexicaux sous forme de schémas, établissent des collections et des réseaux de mots. Pour toutes les activités, des dictionnaires papier ou en ligne sont à la disposition des élèves qui les utilisent depuis le CE1. Ils approfondissent leur connaissance des dictionnaires et du fonctionnement des notices et apprennent en particulier en 6e à repérer les informations étymologiques qui y figurent.
En ce qui concerne plus spécifiquement l’étude de la morphologie :
En CM1-CM2, on étudie les procédés de dérivation en partant à la fois des formes orales et des formes écrites. On étudie de manière systématique un certain nombre de préfixes et de suffixes fréquents à partir de corpus de mots. Au fur et à mesure de leur découverte et de leur étude, les préfixes et les suffixes font l’objet d’un classement sémantique qui s’enrichit au cours du cycle.
On aborde en contexte la formation des mots par composition.
En 6e, on s’assure que les élèves sont familiers avec les procédés de dérivation et les utilisent en contexte pour réfléchir au sens et a l’orthographe des mots. On revient sur certains préfixes et suffixes particulièrement productifs dans la langue et on enrichit leur classement. On travaille également sur les radicaux et les familles de mots. On étudie également les procédés de composition des mots.


Mentions légales Espace pour les Correcteurs